dossier

Publié le 22 novembre 2022

Personnes âgées : vivre vieux, vivre mieux !

En 2050, 1 habitant de la Métropole sur 3 aura plus de 60 ans et le nombre des 85 ans aura doublé. C'est une chance, mais aussi un défi de société pour faire en sorte que vivre vieux, ce soit aussi vieillir mieux ! Les conditions ? Se sentir pris en compte, que l'on soit en pleine forme ou un peu moins. Pouvoir se loger selon ses besoins, mais surtout, selon ses envies. Avoir les moyens de rester autonome le plus longtemps possible et puis être épaulé quand on ne peut plus faire seul. Pour répondre à ces enjeux, la Métropole de Lyon consacrera 170 millions d'euros à la politique du vieillissement en 2023. Chaque jour, elle verse des aides financières individuelles et agit pour adapter le territoire à toutes et tous ; soutenir de nouvelles façons d'habiter ; prévenir et accompagner la parte d'autonomie.

Rendre la métropole accueillante à tous les âges

Publié le 22 novembre 2022 par Marie-Hélène Towhill

Ma ville au quotidien | Actu

Avoir le temps de traverser, entrer facilement dans les lieux publics, continuer à profiter de la richesse culturelle de la métropole, ne pas se sentir enfermé dans une case et contribuer encore à la vie sociale. C'est tout ça qui permet de se sentir bien avec le temps qui passe. La Métropole de Lyon agit pour que cela soit possible pour toutes les personnes âgées.

Bouger facilement

Bonne pour la santé et pour la planète, gratuite, la marche a tout pour plaire ! Mais l’âge la rend plus dangereuse : 1 victime d’accident piéton sur 3 a plus de 65 ans. Avec son Plan piéton, la Métropole consacre 25 millions d’euros à rendre la marche plus agréable et plus sûre. Au programme : plus de passages piétons, des trottoirs élargis ou abaissés, du mobilier pour se reposer et des arbres pour marcher à l’ombre. D’ici fin 2022, 13 communes de la métropole seront passées à 30 km/h, pour des rues apaisées, praticables en sécurité, quel que soit l’âge.

  • Bon à savoir : pour les personnes âgées en perte d’autonomie il y a la carte mobilité inclusion (CMI). Stationnement prioritaire, places assises, limite des files d’attente… Selon les situations, vous pouvez en recevoir deux : la CMI stationnement pour votre voiture ; la CMI priorité ou invalidité à emporter partout avec vous. Pour la demander, direction les Maisons de la Métropole de Lyon (MDML).

Se sentir inclus

Envisager concrètement les besoins de chaque personne : c’est une priorité pour La Métropole de Lyon lorsqu’elle conçoit un équipement ou le rénove. Dans la nouvelle MDML d’Écully, l’accès et la circulation sont faciles avec un plan incliné, des ascenseurs, des locaux clairs pour faciliter l’orientation et des agents plus nombreux. À Décines, la réflexion s’étend à l’échelle du futur éco-quartier D-Side. Objectif ? Inventer un territoire bienveillant, 100 % inclusif et intergénérationnel. L’Ehpad Morlot participe ainsi aux réflexions sur les futurs espaces collectifs. Et au quotidien, imagine de nouvelles manières de s’ouvrir à l’extérieur : venir y chercher son panier de légumes, pourquoi pas ?

Un Ehpad, ce n’est pas “mortel”, au contraire, c’est vivant ! On multiplie les actions pour faire entrer le dehors dedans et inversement !

Zahiya Belkadi,directice de l’Ehpad Morlot à Décines

 

 

 

Adapter la culture

En été, « Ehpad en Jazz » investit les maisons de retraite : 14 en 2021, 25 en 2022 et deux en prime pendant la Semaine bleue. Toute l’année, les musées Lugdunum et Confluences proposent des ateliers et visites guidées pensées pour les seniors. Deux médiateurs du musée Lugdunum sillonnent le territoire : dans certaines maisons de retraite, les rendez-vous sont carrément mensuels, comme aux Buers à Villeurbanne. Et Confluences vient de lancer une programmation spéciale Ehpad. Au catalogue : des minéraux à toucher, les supers pouvoirs des insectes, de drôles d’oiseaux, un livre un objet, et enfin, un tour du monde des objets.

 

Des tarifs pensés pour les personnes âgées
Lugdunum sera gratuit à partir du 1er janvier 2023 pour les + 65 ans. Côté TCL, l’abonnement est à 33,20 € pour les retraités à partir de 60 ans. Voire 10 € pour les retraités non imposables avec l’abonnement solidaire.

Sans les séniors, pas de vie associative !

  • Plus d’un retraité sur 4 est bénévole. Les 65-74 ans sont la génération la plus engagée, talonnée par les 75 et +.
Agrandir l'image
Le mercredi, c’est papi-mamie ! Deux tiers des enfants sont gardés occasionellement par leurs grands-parents, surtout le mercredi et pendant les vacances.
© Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Donner le choix aux seniors pour leur logement

Publié le 22 novembre 2022 par Marie-Hélène Towhill

Ma ville au quotidien | Actu

Fini le temps où le seul horizon était la maison de retraite. L’éventail pour se loger quand on vieillit est en pleine expansion. Avec notamment, un boom des solutions dites "alternatives".

Pour ouvrir le champ des possibles, la Métropole soutient l’habitat solidaire, partagé, intergénérationnel et inclusif… À cette fin, elle a lancé une Aide à la vie partagée. Jusqu’en 2029, 14 millions d’euros vont être consacrés à 42 projets qui abriteront 342 personnes âgées et 280 en situation de handicap.

De nouvelles façon d’habiter

Leur philosophie : lutter contre l’isolement en vivant ensemble tout en ayant son propre espace d’intimité. Il n’y aura pas de modèle unique. L’idée, c’est d’imaginer avec les futurs locataires un logement qui répond à leurs envies et à leurs besoins. Cela peut être une colocation, de l’habitat groupé dans un immeuble, des appartements proches avec un espace commun à proximité…

Certains fonctionnent déjà :

  • L’Habitat partagé des aînés dans le quartier des États-Unis à Lyon 8. Cinq logements sociaux y sont réservés à des personnes immigrées vieillissantes et isolées pour des colocations. Les 10 colocataires profitent d’un espace commun au centre social.
  • À Gerland, 21 personnes immigrées et 4 personnes handicapées vieillissantes partagent l’habitat regroupé de la Fondation Aralis : 25 T1 meublés et une salle d’activités partagée.
  • Vill’âge Feel Croix-Rousse réserve 24 T2 et T3 à des aînés dans un immeuble habité par des jeunes et des familles. L’espace collectif ? Il est au rez-de-chaussée, c’est le café solidaire Daddy.
  • À Caluire-et-Cuire, la Maison Sainte-Claire est partagée par 8 personnes âgées et 12 personnes sourdes et malentendantes.

D’autres sont en projet :

  • D’ici deux mois, à Limonest, la Maison de Blandine ouvrira les portes de ses 22 appartements pour personnes âgées, 4 studios pour étudiants et en commun un jardin, une cuisine, un salon et toit-terrasse.
  • En 2024, à Lyon 4, la Maison de la Diversité proposera 15 logements à 14 seniors et un étudiant, LGBTQ+. Le salon, l’espace d’activités, la chambre d’amis et la buanderie, tous partagés, seront ouverts aux habitants du quartier.
  • Donner le choix aux seniors pour leur logement

    La majorité des aînés reste autonome ! Seuls 8 % des + 60 ans sont dépendants. Et seulement 1 personne sur 5 après 85 ans.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Des résidences dans l’air du temps

Les 63 résidences autonomie de la métropole cultivent aussi cet équilibre entre privé et collectif. Celles que l’on appelait logements-foyers, proposent de petits appartements privés qui ont tout d’un logement classique. Ce qui change ce sont les espaces collectifs : un restaurant, des services, une présence 24h/24 en cas de besoin et surtout, des activités. Leur objectif ? Ancrer fermement les locataires dans la vie de la cité et les aider à se maintenir en forme.

  • La résidence Barthélémy Buyer à Lyon 9, propose des ateliers mémoires, des ateliers bien-être et monte des projets avec une école Montessori et un lycée professionnel.
  • Même ouverture vers la jeunesse pour la résidence Simon Rousseau à Fontaines-sur-Saône, ouverte en 2019 juste à côté d’une crèche et d’une école de formation. La résidence organise aussi des conférences sur l’art, de l’activité physique, des actions pour la semaine bleue, ouverte à tous les seniors des environs.
  • Du côté de Saint-Fons, la résidence Les Cèdres mise sur l’innovation : des écrans tactiles et des bornes interactives sont à disposition dans les espaces communs ; une expérimentation « vélocognitif » a été menée pour allier activité physique et stimulation de la mémoire…
  • D’autres s’essayent, comme à Tassin-la-Demi-Lune, aux casques de réalité virtuelle ou encore à l’équithérapie.

Cerise sur le gâteau : 5 résidences autonomies de la métropole proposent aussi de l’hébergement temporaire, lorsque l’on a besoin d’un sas pour se remettre d’une hospitalisation avant de rentrer chez soi, ou quand les aidants ont besoin d’une pause.

Trouver un logement adapté à son besoin

  • Donner le choix aux seniors pour leur logement

    Atelier et animation beauté cosmétique avec les seniors de la résidence Plaisance à Décines, pendant la Semaine Bleue d'octobre 2022.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

 

Rester chez soi, le premier choix

8 aînés sur 10 souhaitent vieillir chez eux. Cela passe par l’adaptation du logement : élargir les ouvertures, motoriser les volets, installer une rampe d’accès, créer un chemin lumineux pour se repérer quand on se lève la nuit… Pour vous y retrouver, monter vos dossiers et construire votre projet, la Métropole finance Soliha. Avec son bus qui sillonne le territoire, l’association sensibilise et montre ce que l’on peut faire pour bien vieillir chez soi. Dans ses permanences, elle aide à construire le projet d’adaptation, à mobiliser les aides et apporte des conseils techniques. En moyenne, il faut compter 6 mois entre les devis, l’obtention des aides et la réalisation des travaux. N’attendez pas que ça devienne urgent !

04 37 28 70 20 – contact.69@soliha.fr

 

La bonne idée pour les personnes âgées isolées

Le service « Je veille sur mes parents »

Lorsque les proches sont géographiquement éloignés, pris par leur quotidien, que les contacts se réduisent, les visites à domicile du facteur permettent de rompre la solitude des personnes âgées. Une présence régulière, familière et rassurante qui joue sur la santé et le moral de nos aînés, soulage les aidants et rassure les familles. Le service payant « Je veille sur mes parents » est proposé par La Poste, 100 personnes y ont recours dans la Métropole. 0 800 000 011

 

 

 

Personnes âgées : vieillir en forme, ça s’apprend !

Publié le 22 novembre 2022 par Marie-Hélène Towhill

Ma ville au quotidien | Actu

Alimentation, numérique, sport, lien social : la Métropole finance des projets, proposés gratuitement aux seniors, dans ces 4 domaines clés pour bien vieillir.

Alimentation

« Comme je bouge moins, je n’ai plus besoin de protéines… » Faux ! Déboulonner les idées reçues sur l’alimentation et l’âge, c’est l’une des missions de l’association Miam. En s’appuyant sur des outils comme le jeu Le Mixeur, développé par la cellule Bien Vieillir chez soi de la Métropole de Lyon, les ateliers Miam rappellent que l’équilibre alimentaire aide à prévenir maladies et chutes. 06 99 02 39 95.

Même approche pour Bien dans mon corps, bien dans ma tête de l’association Sens et Savoirs, qui allie ateliers cuisines et activité physique pour des seniors fragilisés à Meyzieu et à Bron. 06 64 72 88 77.

Numérique

Beaucoup de seniors perdent pied face aux démarches par internet, à commencer par les impôts ou s’inscrire sur Doctolib ! C’est là que Passerelle intervient. L’association propose des cycles de 15 séances d’1h30 en tout petit groupe pour accompagner les plus de 60 ans vers le numérique et rompre cette forme particulière de dépendance. Cette année, ils s’arrêtent à Lyon, Givors, Rilleux, Écully09 50 11 69 47

Lien social

Pour contrer la difficulté du « vieillir seul » dont souffre 1 personne âgée sur 4, le Pari Solidaire Lyon met en lien des seniors qui ont une chambre vacante et des jeunes en quête d’hébergement. Si les profils collent, la cohabitation intergénérationnelle peut commencer. Chaque année, 60 binômes par an choisissent cette formule dans toute la métropole. 06 10 33 15 49.

Sport

Connaissez-vous Silver XIII équilibre ? Ces ateliers autour du ballon ovale font travailler la souplesse, la coordination, la mémoire et les muscles. 250 aînés y participent une heure par semaine pour des cycles de 10 séances renouvelables. Vaulx-en-Velin, Décines, Lyon, Écully, Oullins, Caluire, Rilleux-la-Pape, Villeurbanne… la liste des CCAS, centres sociaux et groupes de seniors qui les sollicitent ne cesse de s’allonger. 07 83 86 38 64.

Bien sur ses jambes, imaginé par les Hospices civils de Lyon (HCL), cible, lui, les + 70 ans. Orientés par un tiers ou de leur propre initiative, ils bénéficient d’une demi-journée d’évaluation à l’Hôpital Lyon Sud. S’ils sont retenus, c’est parti pour 20 séances de sport adapté sur 3 mois. Objectif ? Retrouver de la force, de l’équilibre et diminuer la peur de tomber. À la fin, les progrès sont évalués puis les participants dirigés vers des ateliers relais. Plus de 1 000 seniors ont participé au programme depuis son lancement en 2014, aux HCL et dans les communes où l’équipe se déplace. 04 78 86 39 46.

 

Au total cette année, la Métropole a soutenu  près de 110 initiatives sur son territoire pour prévenir la perte d’autonomie chez les aînés.

  • Personnes âgées : vieillir en forme, ça s’apprend !

    À Villeurbanne, comme dans plusieurs autres communes de la Métropole, des groupes de séniors développent leurs réflexes, leurs muscles et leur coordination grâce au rugby et aux séances ludiques proposées par Silver XIII équilibre.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

 

 

Venez rencontrer la Métropole au salon Horizon seniors

Publié le 22 novembre 2022 par Julien Kaufmann

Ma ville au quotidien | Actu

Pour trouver toutes les infos et faire le plein d'idées pour bien vivre sa retraite, rendez-vous au salon Horizon seniors, les 23 et 24 novembre. Venez rendre visite aux équipes de la Métropole de Lyon qui vous présenteront les services liés au logement à destination des personnes âgées.

La Métropole de Lyon accompagne les personnes âgées du territoire pour qu’elles puissent s’épanouir, profiter de la ville, de ses loisirs… Elle met aussi en œuvre des solutions pour continuer à vivre à son domicile le plus longtemps possible. Rendez-vous sur le stand de la Métropole de Lyon (C21) pour découvrir ces services liés au logement mis en scène dans un immeuble reconstitué pour le salon Horizon seniors.

Les équipes de la Métropole pourront aussi vous informer sur :

  • les activités culturelles dans les musées
  • les idées de visite, de sorties ou de balades dans la métropole,
  • les questions de transports et notamment les impacts de la zone à faible émission,
  • les aides auxquelles vous pouvez avoir droit : soutien aux aidants, prise en charge en établissement d’accueil, maintien à domicile.

Sur le salon Horizon seniors, vous pourrez aussi assister à des conférences, rencontrer des professionnels et des experts ou participer à des activités.

Agrandir l'image

© Horizon seniors
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil