actu

25 millions d’euros pour une métropole plus piétonne

Grands projets

Publié le 1 juillet 2022 par Paul Chiozzotto

Plus de rues piétonnes, des nouvelles villes à 30km/h, des trottoirs plus larges : La Métropole de Lyon veut faciliter la vie de toutes celles et de tous ceux qui se déplacent à pied au quotidien. Elle va mettre en place un "plan piéton" fort d'une enveloppe de 25 millions d'euros.

Pourquoi un plan piéton ?

Bonne pour la santé et pour la planète, la marche à pied est le mode de transport le plus utilisé pour les courtes distances. Mais marcher en ville, ce n’est pas toujours simple. Les sources de danger ou d’inconfort sont nombreuses :

Voilà pourquoi les élus de la Métropole ont validé le tout premier plan piéton. L’objectif : mettre en place une vraie stratégie piétonne dans les 59 communes de notre territoire pour sécuriser et encourager la marche à pied.

Créer des voies piétonnes sûres, pratiques et agréables

Le nouveau plan piéton prévoit notamment :

Ces améliorations pourront s’inscrire dans le cadre de grands projets urbains, comme l’apaisement de la Presqu’île ou des Gratte-Ciel, à Villeurbanne.

Sécuriser les abords des collèges

Autour des collèges, il y a souvent de l’effervescence, des jeunes qui jouent ou se chamaillent avant et après la journée de classe. Le nouveau plan piéton prévoit donc de limiter la circulation des voitures dans certaines rues, avec plusieurs objectifs :

Repenser la circulation entre piétons et voitures

De meilleures voies piétonnes, ça passe par une meilleure cohabitation avec les voitures. Voilà pourquoi le nouveau plan piéton prévoit :

Certaines de ces évolutions sont déjà présentes dans la métropole, et l’idée est de les étendre davantage sur tout le territoire.

Faire évoluer les mentalités

Le plan piéton prévoit également d’aider les personnes qui vivent, passent ou travaillent dans la métropole à changer leurs habitudes pour marcher plus. Avec notamment :

 

Construire une Métropole apaisée passe nécessairement par donner sa juste place à la mobilité piétonne. Nous avons décidé de lancer le premier plan piéton de la Métropole de Lyon avec des moyens dédiés dans le cadre des 320 M€ dédiés aux mobilités actives afin que la marche à pied retrouve sa place privilégiée dans la mobilité quotidienne.

Bruno Bernard,
Président de la Métropole de Lyon

Agrandir l'image
Avec des aménagements adaptés, se déplacer à pied devient plus naturel
© Laurence Danière // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. Guilaine VOIRIN 9 juillet 2022

    Bonjour,
    Habitante de la rive droite de la Saône dans le quartier St Paul, je me réjouis qu'un plan piéton voit enfin le jour. j'assiste ces dernières années à la priorité sans fin donner aux deux roues au nom de la transition écologique. Une grande piste cyclable existe en bas de chez moi et pourtant les cyclistes et trottinettes continuent de rouler sur la voie des bus ou sur le trottoir. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai failli être percutée par un cycliste qui ne respecte pas le code de la route alors que les automobiles s'arrêtent aux feux tricolores. Pour une circulation apaisée, il faut développer des voies piétonnes sanctuarisées pour les marcheurs et les interdire aux vélos, trottinettes et autres engins...La rue Emile Zola verra ainsi des vélos à la place des voitures et cela sera encore plus dangereux pour les familles (car les automobilistes roulent au pas et savent utiliser leurs freins). Par ailleurs, il faut développer les transports en commun et continuer de faire circuler des bus qui transportent de nombreux passagers à travers la presqu'île. Supprimer les bus dans cette zone serait un non sens . Comment ensuite accéder à la Part Dieu par exemple si le C3 est supprimé? Les stations de métro ne sont pas toujours à côté. La petite navette S1 est ainsi souvent pleine. J'aime marcher mais j'apprécie de rentrer en bus chez moi après un après midi en centre-ville. Sans compter que la population est vieillissante: qui continue à utiliser un vélo après la retraite et après 70 ou 80 ans ?
    Répondre

    Mariolle 6 juillet 2022

    Sur le principe, rien à dire. Mais quid des trottinettes qui provoquent encore de nombreux accidents? Quels espaces leurs seront réservés ? Et pour les péri urbains qui n'ont pas d'autre choix que d'utiliser leur voiture pour venir travailler sur sur la métropole ? A quand les transports en communs sur ces territoires ?
    Répondre

    Anthony Coulon 5 juillet 2022

    Bonjour,
    Je me réjouis d’un plan piéton. Pour moi l’intérêt principal est de végétaliser mais aussi de sécuriser davantage les piétons (avec des barrières…). Mais il serait bien de penser à la rééducation (ou plutôt éducation dans certains cas) des piétons. En effet, beaucoup traversent en dehors des passages piétons, au feu rouge… Passant quotidienne (a pied et en transport), je peux vous dire que certains quartiers deviennent complètement fous comme part dieu ou les piétons font n’importe quoi (même hors travaux).

    Et je rejoins beaucoup de commentaires, il en va de même des vélos. En effet, si je comprends que certains velo ne se sentent pas en sécurité, je suis navré de constater que beaucoup (pour ne pas dire une majorité) agissent en danger permanent : passage aux feux rouges, pas d’arrêt aux passages piétons, roule a côté de piste cyclable (pourtant a 2m) et j’en passe.

    Il serait donc bien de venir en parallèle du plan piétons ou des voix Lyonnaises refaire passer les messages quitte à contraindre si besoin (barrières pour contraindre les traversées sauvages, végétalisation aux bords des trottoirs pour dissuader de passer ici…)
    Répondre

    Hugo Gervasoni 4 juillet 2022

    En réponse aux commentaires qui signalent les abus des vélos et des trottinettes électriques :
    L'espace urbain est aujourd'hui principalement consacré à la voiture, entre les routes et les parkings, ce qui laisse peu de place aux cyclistes pour circuler, et les pousse, pour des raisons de sécurité, à circuler sur les trottoirs. Sans compter les motos et parfois les voitures qui circulent ou se garent sur les pistes cyclables, déjà peu nombreuses...

    Personnellement je suis exclusivement piéton, et je ne pense pas que le problème vienne des cyclistes. J'ai noté davantage d'incivilités de la part de voitures : accélération avant le passage piéton, garage en double file, impatiences lors des embouteillages, etc...

    Le petit truc c'est qu'un vélo qui ne respecte pas le droit de la route, est un peu dangereux, et surtout pour le cycliste. Une voiture qui ne respecte pas le droit de la route (et il y en a à Lyon ! ) c'est mortel.

    PS: Je n'avais pas parlé des trottinettes, et c'est peut-être inconvenant et désagréable, mais toujours moins mortel et polluant qu'une voiture. Et puis enlevez les voitures et laissez les trottinettes circuler sur la route, vous verrez qu'elles seront beaucoup moins désagréables déjà !
    Répondre
    1. Luc JOUSSELME 4 juillet 2022

      Tout a fait exact mais le problème soulevé par ces commentaires et le mien d'ailleurs est que le plan piéton ne prend pas en compte le facteur vélo (et trottinettes et autres engins roulants également) Le fait est que les aménagement réalisé pour les piétons ou inversement pour les vélos sont en complète contradiction dans certains cas avec les règles de bases de sécurité des piétons. Les piétons vous comme moi respectons (en principe) les règles de circulations. Un vélo contre un piéton peut être mortel !l Un vélo tout comme un piéton qui ne respecte pas les règles , est un peu dangereux mais aussi parfois mortel. Vous sortez de votre porte et un vélo arrive à 20 ou 30 km/h et vous renverse (avec toutes les conséquences liées à votre chute) pour vous ce n'est donc pas grave ? Ce plan piéton présente de nombreuses lacunes concernant la sécurité vis a vis des autres types de déplacement
      Répondre

    Luc JOUSSELME 3 juillet 2022

    bonjour
    je suis surpris des raison invoqué dans le plan pietton
    trottoirs inexistants, trop petits ou endommagés ;
    écoles très proches de la route ;
    risques liés à la vitesse des voitures…

    Vous oublier allègrement les risques apparus depuis qq années par la multiplication des 2 roues et trottinette sur la voie publique qui ne respectent ni la réglementation routière ni les autres usagés. Ces utilisateurs font preuves pour hélas une grande majorité d absence de civisme et respect. Il suffit de ce mettre à un carrefour a feu ou même sans feu pour le constater. Qu'envisagez vous dans votre plan piétons à ce sujet ?
    merci d'un réponse claire et précise
    Répondre
    1. Mikaël 4 juillet 2022

      Des pistes cyclables sécurisées pour que ces personnes n'aient pas besoin de se réfugier sur les trottoirs par peur de se faire renverser par les voitures, ça serait pas mal.
      C'est déjà en route, mais on peut toujours faire plus, et surtout plus rapidement ;)
      Répondre

    JANIN Chantal 3 juillet 2022

    Bonjour, c'est une très bonne chose que de réaliser ce plan piéton qui en a bien besoin sur la Métropole de Lyon et dans le Département du Rhône, il faut interdire la circulation des trottinettes électriques adultes sur les trottoirs, et puis ranger les poubelles lorsque les éboueurs sont passés.
    Répondre

    Guilloteau 2 juillet 2022

    Je viens de temps en temps à Lyon pour rendre visite à mon père âgé de 87 ans. Avant d'inciter les gens à se déplacer à pied, il conviendrait de faire respecter le code de la route et les regles de courtoisie aux vélos et autres trottinettes. Nul besoin de lancer un grand plan avec beaucoup de dépenses à la clé.
    Répondre

    Thomas 1 juillet 2022

    Bonjour très bonne idée mais il est dommage que les collégiens soient désignés comme nuisibles aux pietons et que l'article ne parle pas une seule fois du danger des vélos et des trottinettes qui font n'importe quoi sur les trottoirs Le vélo c'est super mais le déni fasse aux abus de nombreux cyclistes est à la fois incompréhensible et insupportable
    Répondre

    Regine 1 juillet 2022

    Il n y a pas que les voitures qui ne respectent pas les piétons il y a surtout les VÉLOS.
    Répondre

    Bouix Pascale 1 juillet 2022

    Bonjour,
    Bravo pour cette initiative ! Toutefois, j’émets des réserves.
    Dans ce projet, figure l’aménagement de la Presqu’île et Gratte-ciel à Villeurbanne. Que restera-t-il pour les autres quartiers comme par exemple la route de Vienne dans le 8ème arrondissement.
    Les plantations d’arbres et fleurs doivent se faire de manière réfléchie et doivent être entretenus. Par exemple, rue Général Gouraud 69008 Lyon, l’étroitesse de la rue et la grandeur des arbres font qu’il faut allumer les lumières d’appartement à partir de 16h. Je signale que les espaces verts et minis vergers ne sont pas entretenus. Les fleurs et petits arbres sont étouffés par les mauvaises herbes. Ainsi, la biodiversité y est largement représentée !
    Enfin, il ne s’agit pas de repenser la circulation entre piétons et voitures mais repenser la circulation entre PIÉTONS ET VÉLOS/TROTTINETTES. Je n’ai aucun problème avec les voitures. Quant aux vélos/trottinettes, ils sont un DANGER PERMANENT pour les piétons (non respect de la signalisation, trottoirs utilisés comme piste cyclable sauvage ou parking à trottinette….).
    Cordialement
    P Bouix
    Piétonne au quotidien
    Répondre
    1. La rédaction 4 juillet 2022

      Bonjour,
      Merci pour vos retours.
      Bonne journée
      Répondre

    Bouix Pascale 1 juillet 2022

    Bonjour,
    Bravo pour cette initiative ! Toutefois, j’émets quelques réserves.
    - si le
    Répondre