actu

Vélo : la Métropole adapte les pistes temporaires

Coronavirus

Publié le 17 juin 2020 par Cécile Prenveille

Pour accompagner la pratique du vélo pendant le déconfinement, la Métropole a réalisé 30 km d'itinéraires vélo provisoires. Provisoires ? Oui car l'idée c'est de tester rapidement ces nouvelles pistes cyclables, de mesurer leur impact sur la circulation et de les adapter si besoin. Après 5 semaines d'utilisation, sur les 23 voies cyclables réalisées, 19 sont conservées en l'état, 2 vont être ajustées et 2 autres suspendues.

Souples, adaptables et réversibles : dès le mois d’avril, la Métropole a aménagé 23 itinéraires cyclables pour encourager la pratique du vélo. Les temps de parcours sont étudiés pour vérifier la pertinence (ou pas) des nouveaux aménagements. Après 5 semaines d’utilisation, certains itinéraires sont donc adaptés. Le travail est fait en lien avec les maires, les usagers et les associations. Les tracés vélo de la rue Duquesne et du quai Charles de Gaulle sont modifiés ; ceux du Pont de la Guillotière et de l’avenue de Saxe sont abandonnés.

2 itinéraires vélo suspendus

2 itinéraires vélo ajustés

Des chantiers lancés pour de nouveaux tracés dès l’été

Dans le même temps, la Métropole continue d’adapter les routes pour la pratique du vélo.

Nos déplacements après 5 semaines de déconfinement

  • le trafic vélo a fortement augmenté, il représente 150% du trafic avant confinement
  • le trafic automobile est presque revenu à son niveau d’avant confinement
  • l’usage des transports commun atteint 60% du trafic avant confinement.
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Annuler la réponse.

 
  1. Christine Chapus 19 juin 2020

    Je voudrais savoir à quelle date est prévue la fin de l’expérimentation des voies vélos / bus temporaires apparues avenue de la République à Tassin la Demi-Lune début mai ?

    Après quelques semaines, on ne peut que constater que les voies vélo sont très peu utilisées et génèrent énormément de difficultés de circulation pour les voitures qui passent dans cette avenue très fréquentée.

    Etant donnée la densité du trafic, passer de deux voies à une voie de circulation se traduit par un engorgement quasi permanent de l’avenue. En outre, les voitures qui tournent à gauche bloquent désormais toute la circulation derrière elles puisque celle-ci ne se fait plus que sur une voie.

    Bilan : un temps de parcours multiplié par 3 ou 4 avenue de la République, des usagers et des riverains mécontents, une pollution accrue (véhicules stagnant sur l’avenue, moteurs tournant…), des risques supplémentaires, des commerçants qui s’inquiètent que leurs clients hors Tassin ne viennent plus faute de pouvoir circuler…

    Répondre
    1. Dam 21 juin 2020

      Pour répondre à Christine, je comprends son désarrois et suis entièrement d’accord, un automobiliste est frustré quand il a l’habitude de prendre sa grande voiture pour se déplacer et faire des courses ou autre. Sauf qu’aujourd’hui les gens meurent à cause de la pollution. Les riverains souffrent du bruit et des enfants se font renversé par les voitures. Que dire de toute la place inutile gaspillée en ville par le parking ?! Et sans compter le prix que ça coute : achat, assurance, entretient essence.
      J’avais 2 voitures dans la famille comme beaucoup, et puis j’ai étudié en allemagne et j’ai vu que il y avait des alternatives. Alors peut-être qu’aujourd’hui vous avez l’impression que ces équipements sont vides mais si vous avez déjà circulé là à Tassin (on ne peut pas vraiment passé ailleurs pour sortir de Lyon en vélo) vous sauriez que c’est un endroit ou cet équipement manque cruellement. Comme on dit le bonheur des uns fait le malheur des autres, mais si vous avez la possibilité, je vous encourage à essayer le vélo, c’est une source de plaisir, santé et bon pour la planète.
      Avec ma femme nous avons même investit dans un vélo cargo avec l’argent de la vente de la voiture pour mettre les course ou transporter des personnes. C’est très faisable et même un gain de temps et d’argent en agglomération car malheureusement prendre sa voiture autour de chez soit ce n’est pas comme dans les pubs, on passe son temps bloqué dans les bouchons.

      Répondre

    Dam 18 juin 2020

    Beaucoup de cyclistes n’ont pas encore pris l’habitude de ces nouvelles pistes. De plus il manque des tronçons pour faire la jonction avec le réseau existant. En tant qu’habitant du centre ville, cela ne me dérange pas que le temps trajet des voitures soit doublés aux heures de pointes (peut etre que ca incitera les gens à prendre le vélo), par contre en tant qu’usager au quotidien j’attends que les infrastructure vélo progressent et que mon trajet soit fluide et sécurisé. C’est un premier pas mais pas suffisant. Il faudrait limiter partout à 30km/h que nous les habitants puissant reprendre possession de notre quartier.
    Avenue de saxe pour moi c’est beaucoup plus sécurisant une voie large comme c’était plutôt qu’une petite piste cyclable où les voitures nous frôlent. D’autant plus que les vélos se doublent aussi et donc ont besoin de plus de place et plusieurs files. Je ne sais pas vous, mais en tant que cyclise, je tolère de moins en moins les automobilistes bruyants, pollueurs et dangereux qui se croient les maitre de la route et ne respecte pas les limites à 30km/h.
    Enfin la route appartient aussi au vélo, on a le droit de rouler dessus. Et cyclistes et automobilistes ne doivent pas oublier la courtoisie (il n’y a pas que le code des voitures ou code de la route).

    Répondre

    Nicolas 18 juin 2020

    Belle initiative que ces nouvelles pistes cyclables. Enfin le quai Gailleton et tout l’axe nord sud de la rive droite du Rhône se voit attribuer une voie cyclable. Il était temps!

    Répondre