actu

3 actions pour l’eau qui changent la donne

Ma ville au quotidien

Publié le 20 septembre 2022 par Marie-Hélène Towhill

Préserver l'eau est une priorité pour la Métropole de Lyon. L'été 2022, si sec, n’a fait que renforcer sa volonté d'agir pour cette ressource si précieuse.

L’eau commence à manquer, même en France. Et ça va s’accentuer dans les années à venir. Partout, elle devient une ressource de plus en plus rare à préserver. Bien sûr, on le savait. Mais pendant le printemps-été 2022, on l’a vécu. La Métropole de Lyon n’a pas attendu cet électrochoc pour anticiper et protéger cet élément naturel. Voici 3 actions phares en la matière.

1. Une régie publique de l’eau en 2023

Le 1er janvier 2023, la gestion de l’eau potable passera en régie publique avec la création d’Eau publique du Grand Lyon. Ce service était jusqu’ici délégué à Véolia, une entreprise privée.

 Qu’est-ce que ça change ?

8 bonnes raisons de créer une régie publique

2. Rendre la ville perméable

Dans une ville couverte de bitume, quand il pleut, l’eau est dirigée vers les égouts. Elle y rejoint les eaux usées. Et en cas de grosse pluie, ça déborde, ce qui entraîne inondations et pollutions. À l’inverse, la ville perméable permet à la pluie de s’infiltrer dans le sol pour alimenter les végétaux et les nappes souterraines.

Dans ce domaine, la Métropole de Lyon est à l’avant-garde. Son plan « ville perméable » libèrera 400 hectares de bitume d’ici 2026. Il sera remplacé par des revêtements poreux, des plantations en pleine terre, des bassins d’infiltration, des boisements en ville… Ces techniques sont appliquées dans tous les nouveaux projets urbains. La pluie redevient ainsi une ressource qui soutient la biodiversité et les îlots de fraicheur !

Traduction concrète

 

 

Le saviez-vous ?
La Métropole de Lyon est l’un des 10 sites pilotes retenus au sein du projet européen Life ARTISAN, qui vise à démontrer l’efficacité des solutions fondées sur la nature pour s’adapter au changement climatique. Les arbres de pluie plantés à Lyon font partie des premiers tests menés dans le cadre du projet.

 

 

  • 3 actions pour l'eau qui changent la donne

    Les habitants de Lyon 6e ont participé à la réalisation de l'arbre de pluie en plantant des arbustes pour améliorer le cadre de vie dans le quartier

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

3. 40 millions d’euros pour réduire les pollutions et les prélèvements

Dans le cadre d’un contrat signé avec l’Agence de l’eau et 21 partenaires locaux en septembre 2022, la Métropole de Lyon a identifié 29 actions pour améliorer la qualité de l’eau dans des endroits particulièrement sensibles et réduire les prélèvements d’eau dans le milieu.

Par exemple ?

  1. En travaillant directement avec les agriculteurs dont les terres sont proches des zones de captage d’eau potable. L’enjeu ? Réussir à limiter au maximum les pollutions chroniques aux pesticides et aux nitrates. La méthode ? Accompagner les agriculteurs vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement.
  2. En consacrant près de 19 millions d’euros à la modernisation de la station d’épuration de Pierre-Bénite et Meyzieu. Mais aussi en prévoyant 3 millions d’euros pour la réhabilitation des réseaux d’eaux usées. Objectif : réduire les rejets polluants, notamment lors des pluies.
  • 3 actions pour l'eau qui changent la donne

    Le saviez-vous ? Le plus grand champ captant d’Europe, les îles de Crépieux-Charmy, est aux portes de la métropole. Ce site exceptionnel filtre les eaux du Rhône et fournit 90 % de notre eau potable. Ses puits prélèvent de l’eau pour 1,4 million de personnes : 210 000 m3 par jour, soit l’équivalent de 84 piscines olympiques.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil